Les Silencieuses

Samedi 3 février 2018 à 20h30

Montreuil sous Bois, 24 rue Carnot, M° Croix de Chavaux chez Christine Canault

Cher(es) ami(es),

 

J'ai vu ce spectacle il y a quelques temps, il m'a tellement émue que j'ai invité le comédien pour une nouvelle présentation!

Venez partager un moment émouvant, sensuel et joyeux. Il reste quelques places, n'hésitez pas à nous retrouver !

Informations

Théâtre en appartement

Récit du voyage d’un homme à la découverte de la poésie érotique des femmes, du Moyen Âge à notre époque !

 

Réservation obligatoire06 81 09 89 57 ou corinne@passagedimages.fr

Tarif du billet : 15€

 

 

Nous partageons une collation avec ce que chacun apporte. La salle dispose d’un vestiaire et d’une cuisine.

Au plaisir de vous y retrouver !

Résumé

 

Les Silencieuses (récit d'un voyage)

Texte et jeu : Nicolas Raccah

Co-construction et mise en scène : Frédérique Aït-Touati

Durée : 1h20

 

Les Silencieuses débute par un questionnement : pourquoi compte-t-on si peu de poésies érotiques écrites par des femmes avant la fin du XXème siècle ? La disproportion dans les anthologies est ahurissante.

 

Frédérique Aït-Touati et Nicolas Raccah nous racontent le cheminement d'un homme parti en quête de ces voix, et qui va bien vite s'éloigner du terrain de l'érotisme pour découvrir le sort réservé à la parole des femmes à travers les siècles. De l'Antiquité à nos jours, les injonctions de discrétion, d'humilité, de pudeur et d'obéissance ont tenté de cadenasser la parole féminine dans son ensemble.

 

S'ouvrir à l'Histoire des femmes, c'est accepter de se laisser toucher, bouleverser, ébranler par une accumulation d'injustices et d'abus qui interrogent les valeurs et les stéréotypes sur lesquelles nous nous sommes construit.e.s. C'est aussi ouvrir son oreille aux voix des femmes qui se sont arrachées aux interdits pour se faire entendre. Notre inconscient collectif occidental reste pétri d'un héritage misogyne édifiant que nous avons aujourd'hui l'habitude de dénoncer sans en avoir souvent mesuré l'étendue.

 

Tant que nous ne le regarderons pas en face ensemble, ce passé continuera à hanter nos habitudes de pensée et empêchera les hommes et les femmes de considérer l'avenir sur un véritable pied d'égalité.

Témoignages

« Prise de conscience époustouflante de la manière dont les hommes ont muselé la parole érotique des femmes. »

(Marie de Hennezel - Psychologies Magazine – Nov. 2016)

 

Un voyage intime à la recherche de paroles perdues, oubliées ou cachées, de femmes. J'ai eu la sensation qu'on venait poser la main, délicatement mais fermement, sur des blessures profondément enfouies dans l'inconscient collectif féminin. Entendre un homme dire ses prises de conscience et conter sa quête intérieure au moyen de textes de femmes, agit tel un baume sur ces blessures."

(Une spectatrice)